Vidéo protection mutusalisée

Il a été demandé à la municipalité d’étudier une solution de vidéo protection mutualisée pour les particuliers afin d’en réduire le coût. Après avoir étudié plusieurs solutions, la mairie propose une solution intéressante aussi bien financièrement, qu’en termes de fonctionnalités. Un partenariat avec une société spécialisée dans la vidéo-protection «2.0», au sens « réseau social ».
Avec ce système de vidéo-protection, il est possible d’être alerté par le réseau des utilisateurs de ce système d’un cambriolage ou d’une tentative.Ce système pour les particuliers est connecté au dispositif « voisins vigilants » qui dépasse les 120 membres à Bras sur Meuse. Cette communauté «Voisins Vigilants» est par l’adjoint à la sécurité qui fait le lien avec la gendarmerie.
Pour avoir un prix très attractif, la Mairie a négocié une remise intéressante pour les habitants et des facilités de paiement. De plus, le conseil municipal a décidé d’octroyer une aide supplémentaire pour chaque installation.
Techniquement, la solution est simple et économiquement attractive car elle s’appuie sur le haut-débit avec un espace sécurisé qui permet de surveiller à distance le domicile ou les locaux professionnels depuis un ordinateur, un mobile ou une tablette. Il est possible de programmer des enregistrements, activer le mode intrusion et piloter les caméras à distance. Bien entendu, en cas de détection, l’abonné est instantanément alerté par SMS et email en cas de détection de mouvement, de bruit ou de sirène. Une vidéo de l’effraction ou de la tentative est automatiquement enregistrée. Toutes ces fonctionnalités et d’autres seront présentées lors de la réunion.Aide à l’installation Même si le système est simple à installer, ce n’est pas évidemment pour tout le monde.
La solidarité brasiliène va s’opérer et Michel Fonteray, bénévole au Numéripôle conseillera et aidera les habitants pour leur installation.Ce dispositif est dans la lignée du dispositif « voisins vigilants » en place depuis un an avec pour objectif de se protéger, sans pour autant tomber dans la psychose. Bref, c’est le pragmatisme brasilien…
Beaucoup d’habitants sont en cours d’équipement. Avec cette solution, il n’est plus obligatoire d’avoir des moyens financiers importants pour s’équiper.
L’économie est réalisée par les habitants grâce à cette solution. Il était envisagé d’embaucher un « garde champêtre », mais les moyens financiers de la commune ne sont pas suffisants ou alors il fallait augmenter les impôts. C’est donc une économie indirecte pour la commune et donc les contribuables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *